Português   |   English   |   Español
Déjà inscrit?  Pour accéder à votre espace personnel: identifiant  mot de passe


Conférences de l’UIPES
La première a eu lieu en 1951. Depuis, les Conférences mondiales de l’UIPES sur la Promotion de la Santé...


Sur l’UIPES
L’Union internationale de Promotion de la Santé et d’Education pour la Santé (UIPES) est une association mondiale professionnelle...


Sur ABRASCO
L’Association Brésilienne de Santé Collective – Abrasco, est une société scientifique à l’échelle nationale, personne morale de droit privé...


Sur Curitiba
Fondée en 1693, Curitiba est la capitale du Paraná, l’un des trois états de la région Sud du Brésil. Aujourd’hui, si l’on compte les 28 municipalités...
 

Home

Obtention d'un visa

À propos du logo

Rencontre avec les Créateurs

Legacy Document

Comités

Conférenciers de plénière

Programme

Inscriptions

Activités Supplémentaires

Résumés

Exposants

Nouvelles de l'événement

Lieu

Logement

Contactez-nous

Sur Curitiba


Curitiba, une ville innovante et multiculturelle



Fondée en 1693, Curitiba est la capitale du Paraná, l’un des trois états de la région Sud du Brésil. Aujourd’hui, si l’on compte les 28 municipalités de la Région Métropolitaine, la Grande Curitiba a une population d’à peu près 3,2 millions d’habitants. Rien que dans la capitale, vivent 1,8 million de personnes, ce qui fait de Curitiba la septième ville la plus peuplée du Brésil.

Située à 934 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans l’est du Paraná, Curitiba a un climat tempéré, avec une température moyenne de 21º C en été et de 13º C en hiver ; la ville est connue pour son climat froid et pluvieux, avec des précipitations annuelles de l’ordre de 1.413 millimètres. C’est une ville planifiée : le sens de l’organisation est visible dans les transports en commun, sur les voies publiques et dans les services.

Les Curitibains sont très fiers de leur système de transport, qu’ils considèrent l’un des principaux vecteurs de la durabilité urbaine. La ville a innové en créant les voies réservées aux bus, dans les années 1970, et l’embarquement à niveau – système qui est aujourd’hui utilisé dans de nombreuses villes du monde et connu sous l’acronyme BRT (Bus Rapid Transit). Actuellement, Curitiba vit un moment de reprise de l’innovation dans le transport, avec l’incorporation de la bicyclette, les voies réservées à la circulation des bus secondaires et la première voie de circulation mixte, partagée entre piétons, bicyclettes, automobiles et bus.

Ville marquée par la présence d’étrangers, Curitiba est une capitale cosmopolite et multiculturelle, qui a reçu une profonde influence des peuples européens qui l’ont fondée. L’architecture, l’art culinaire et les autres formesd’arts nous parlent beaucoup de la colonisation des Italiens, des Polonais, des Ukrainiens, des Arabes, des Portugais et des Espagnols. Urbanisée et moderne, la ville est une référence pour le ramassage des résidus solides, le transport en commun et le développement humain.

Curitiba est connue pour ses trois plans urbains de masse : les lignes droites du Français Taulois, en 1857 ; les radiales des années 1940, avec le « plan Agache » et la ville linéaire du plan directeur de 1965. Même son côté très urbain, on remarque à Curitiba une grande présence d’arbres, de places, de parcs et de bois. On y recense plus de 30 endroits consacrés à la préservation de l’environnement et au loisir dans les 75 quartiers de la ville.

Dans le centre historique est situé le Largo da Ordem, théâtre des manifestations artistiques comme aussi le Mémorial de Curitiba. Le dimanche s’y installe un traditionnelmarché d’artisanat, avec ses stands présentant les produits locaux.

Les places Tiradentes et Garibaldi sont les écrins d’églises historiques et de monuments grandioses, tels le Paço da Liberdade, sur la Place Generoso Marques. L’édifice historique de l’Université Fédérale du Paraná et le Musée Oscar

Niemeyer, qui porte le nom de l’architecte qui l’a construit, complètent le charme du centre historique.

Économie

Curitiba a connu une série de cycles économiques au cours de ces 321 ans. De l’activité minière aux plantations de café, en passant par le transport muletier, le maté et le bois. Actuellement, l’économie de la ville dépend du secteur des services, ainsi que d’un important pôle industriel qui investit dans la technologie, la recherche et l’innovation. Le produit intérieur brut (PIB) de la ville était de 35 milliards de dollars en 2011.



Réalisation:


Patronage:



Support:


 

Développé par Zanda Multimeios da Infomação